/*

Les volcans en Afrique: Kilimandjaro, Tanzanie

Vous êtes ici : Accueil » afrique » Les volcans en Afrique: Kilimandjaro, Tanzanie
Les volcans en Afrique: Kilimandjaro, Tanzanie

ARTICLE

Kilimandjaro, Tanzanie

Activité volcanique dominante : Coulées de lave, strombolienne.
Généralités: Le Kilimandjaro est une montagne qui frappe l’imagination: sa silhouette arrondie couronnée de neiges éternelles, qui s’élève en toile de fond derrière un troupeau de zèbres ou d’éléphants, est l’une des images les plus connues de l’Afrique.
Le parc du Kilimandjaro couvre une superficie de 756 km2 et englobe l’ensemble du massif volcanique avec ses principaux sommets : le Kibo (5 895 m), point culminant du continent, le Mawenzi (5 149 m) et le Shira (3 962 m). Le Kilimandjaro est l’une des montagnes isolées les plus hautes du monde et il s’élève de 4 800m au-dessus de la savane environnante. Le sommet du Kiliu est occupé par une caldeira de 2km de diamètre qui abrite à son tour une seconde caldeira de 820 m de diamètre entourant un cône de cendres du 120 m de hauteur.
Du point de vue géologique, le Kilimandjaro est beaucoup plus jeune que ce que l’on croit généralement ; selon des études récentes, sa forme actuelle ne date que de 750 000 années La caldeira de Shira, le centre volcanique le plus ancien, a cessé toute activité depius 500 000 ans environ et son sommet a depuis subi les assauts de l’érosion. Plus élevés, le Kibo et le Mawenzi ont été actifs en même temps, mais le Mawenzi, qui était initialement plus haut que le Kibo, a cessé toute activité volcanique, et les roches de la cime se sont progressivement désagrégées sous l’effet de l’érosion. Seul le Kibo a conservé sa morphologie volcanique sommitale. L’histoire de l’exploration du Kilimandjaro commence très tôt: Ptolémée (v. 100 – v. 170) le décrit comme une « grande montagne enneigée » et il est également mentionné au Moyen Âge dans les chroniques de plusieurs géographes chinois; en 1519, l’Espagno Fernandes de Encisco décrit l’Olympe de l’Éthiopie, à l’ouest de Mombasa». Cependant, lorsque le missionnaire suisse Johan Rebmann raconte avoir vu, le 11 mai 1848, une immense montagne enneigée au beau milieu de la savane, à Hauteur de l’équateur, on le prend pour un illuminé, et il faut attendre 1861 pour que les polémiques cessent. C’est, en effet, l’année où Karl Klaus Von Decken, aristocrate allemand, tente la première ascension du Kilimandjaro : il ne dépasse pas les 3 000 m, mais il rapporte en Europe la première description précise du volcan. En 1887, un autre Allemand, Hans Meyer, professeur de géographie coloniale à Leipzig, cartographe et explorateur, se lance dans la première des tentatives qui l’auraient conduit au sommet en 1889 avec un alpiniste de Salzbourg du nom de Purtscheller. En 1938, deux alpinistes de Stuttgart ouvrent la première voie sur le flanc sud du Kibo. Et malgré les deux guerres mondiales, le point le plus élevé de l’Afrique demeure dédié au Kaiser allemand jusqu’en 1961.
Les Anglo-saxons ont également leur part dans l’histoire du Kilimandjaro : D.V. Latham est, par exemple, célèbre pour avoir découvert le fameux léopard congelé dans la zone sommitale du volcan tandis qu’Ernest Hemingway, auteur des Neiges du Kilimandjaro, rend le géant africain célèbre dans le monde entier.
Aujourd’hui, il n’est pas indispensable d’être un grand explorateur ou un alpiniste confirmé pour affronter le mont Kilimandjaro : il suffit d’une bonne condition physique et d’un solide équipement pour rejoindre les milliers d’amateurs qui se lancent chaque année dans l’ascension.

VIDEOS

Vidéo : Les volcans en Afrique: Tanzanie

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les volcans en Afrique: Tanzanie

http://www.youtube.com/watch?v=yufSOqKnTnE

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié