/*

Les volcans en Afrique: Tanzanie

Vous êtes ici : Accueil » afrique » Les volcans en Afrique: Tanzanie
Les volcans en Afrique: Tanzanie

[tab:ARTICLE]

Ol Doinyo, Tanzanie

Activité volcanique dominante: Coulées de lave, fumerollienne, hawaiienne, vulcanienne.
Généralités: Le spectaculaire cône de l’Ol Doinyo Lengai, situé à 15 km au sud du lac Natron, s’élève à près de 3000 m sur la dépression du Rift Gregory. La «montagne des dieux» se distingue de tous les autres volcans du monde par ses émissions de carbonatite, lave riche en carbonate de sodium particulièrement fluide. En fait, la silice, élément fondamental de tout autre magma expulsé depuis les profondeurs de la Terre, est pratiquement absente des laves de l’Ol Doinyo Lengai. Cette composition spécifique s’expliquerait par le mélange, à l’intérieur de la chambre magmatique, d’un magma à forte teneur en carbonate de sodium et en calcium avec un magma riche en silice. Le sommet du volcan est couronné de doux cratères dont un seul, au nord, est encore actif. A l’heure actuelle, l’activité de manifeste sous forme de coulées de lave qui s’épanchent simplement à l’intérieur du cratère sommital, avec des explosions faibles et peu fréquentes, que l’on peu comparer aux éruptions stromboliennes des volcans silicatés. L’intérieur du cratère est ainsi constellé de petits cônes de scories (hornitos) dont le nombre, la forme et les dimensions seul extrêmement variables. La lave est expulsée à des températures de l’ordre de 500 à 600°C, alors que les coulées de lave tholeiitique ou alcaline atteignent 1000 °C et plus.Néanmoins, les laves carboniques sont des dizaines de plus fluides que les laves silicatées, et les coulées, qui mesurent parfois que quelques centimètres de largeur produisent d’étonnantes formations dont la structure évoque roulées de lave classiques miniature. En outre, la carbonatite en fusion est aussi e et brillante que du rôle et vire au blanc virginal dès qu’elle commence à refroidir : ce phénomène est dû à la réactionchimique de la lave : au contact de l’air qui dissout et ransforme le carbonate, intérieur du cratère se présente alors comme un grand névé sur lequel les coulées de lave fraîche dessinent des langues noires dans toutes les directions. L’activité historiquedu Ol Doinyo Lengai est rythmée par l’alternance de longues périodes effu sives, de quelques mois à plusieurs années, et de brèves phases explosives de type vulcanien qui se prolongent quelques semaines ou quelques mois. Les plus grandes éruptions explosives du XXe siècle ont eu lieu en 1917, lorsque la lave s’est épanchée le long des flancs du volcan, en 1940-1941 et en 1966-1967. À la suite de chaque éruption, les cendres volcaniques ont été emportées à plus de 100 km et se sont déposées sur d’immenses zones, décimant la végétation en raison de leur forte alcalinité. Les premiers explorateurs du XXe siècle déploraient le caractère tropical de la forêt qui empêchait d’atteindre le sommet: aujourd’hui, le cône volcanique n’est garni que d’une végétation rare, essen-tiellement composée d’herbacées et d’espèces arbustives.

[tab:VIDEOS]

Vidéo : Les volcans en Afrique: Tanzanie

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les volcans en Afrique: Tanzanie

http://www.youtube.com/watch?v=mWfk75jyCVY [tab:END]

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié