/*

Les volcans en Asie et Océanie: Tongariro

Vous êtes ici : Accueil » Géographie et Géologie » Les volcans en Asie et Océanie: Tongariro
Les volcans en Asie et Océanie: Tongariro

[tab:ARTICLE]

Tongariro, Nouvelle-Zélande

Activité volcanique dominante : Strombolienne, coulées pyroclastiques, coulées de lave.
Généralités: Le massif volcanique du Tongariro, situé dans le parc national du même nom dans l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande, fait partie du système volcanique du Taupo dont il représente le prolongement méridional. Le Tongariro est l’un des volcans les plus anciens du parc et l’on estime que la première activité remonte à quelque 500 000 années. Après une première phase qui a préludé à la formation du massif primitif allongé dans le sens nord-est, une phase d’érosion glaciaire a remodelé profondément le relief initial. Par la suite, des nouvelles bouches éruptives se sont ouvertes en divers points du massif. Le cratère Nord (North Crater), qui s’est éveillé il y a quelque 50000 ans, est resté actif jusqu’à la fin de l’époque post-glaciaire et a produit de nombreuses coulées de lave et de téphra. Au centre du massif, le cratère Rouge (Red Crater) a été le siège des nombreuses projections du lave aa et de téphra au couru des 10 000 dernières années. Le centre volcanique situe à l’extrême sud du massif du Tongariro se compose du cône abrupt du Ngauruhoe, l’un des volcans les plus actifs du monde dont les éruptions ont lieu à des intervalles de deux à sept ans. Sa forme presque parfaite a été édifiée au cours des 2 000 dernières années par une série d’explosions, généralement de dimensions limitées, de type strombolien, accompagnées de coulées de lave de type aa. La dernière éruption effusive du Ngauruhoe a eu lieu en 1954, lorsqu’une série de coulées de lave atteignant en tout un volume de 0,1 km3 dévalèrent les pentes ouest et la vallée de Mangetepopo. L’émission de magma s’accompagna de pluies de cendres et de fontaines de lave. Au cours des mois de janvier à mars 1974 et en février 1975, de nouvelles éruptions furent accompagnées de colonnes de gaz chargées de cendres qui montèrent jusqu’à 9 km d’altitude. A plusieurs reprises, le volume des produits émis par chaque explosion fut si important qu’une grande partie des projections retombèrent directement, formant des avalanches incandescentes (coulées pyroclastiques).Les éruptions explosives furent en outre accompagnées par de forts séismes, des ondes de choc que l’œil humain percevait comme autant d’anneaux de lumière irradiant du cratère tandis que l’air résonnait de détonations sourdes.

[tab:VIDEOS]

Vidéo : Les volcans en Asie et Océanie: Nouvelle-Zélande

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les volcans en Asie et Océanie: Nouvelle-Zélande

http://www.youtube.com/watch?v=Mkhj-JzdWRk [tab:END]

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié