/*

Les volcans :Le Merapi

Vous êtes ici : Accueil » asie » Les volcans :Le Merapi
Les volcans :Le Merapi

[tab:ARTICLE]

Merapi, Indonésie

Activité volcanique dominante : Peléenne, coulées et dômes de lave, lahars.
Généralités : Le Merapi, situé au centre de l’île de Java, est l’un des volcans les plus actifs et les plus dangereux d’Indonésie. Formé de deux édifices, dont une seule demeure active, il domine Yogyakarta, cité de plus d’un million d’habitants qui, à vol d’oiseau, n’est qu’à 30 km du volcan. En raison de la viscosité élevée du magma, à base d’andésite et riche en cristaux, les laves du Merapi descendent difficilement les flancs du volcan et tendent à former des dômes à croissance lente qui subissent de fréquents éboulements. En revanche, les véritables avalanches de cendres et de blocs incandescents (coulées pyrot:Lis tiques de type peléen ou nmm ardentes) qui dévalent les ravines des flancs du cône volcanique présentent réelle menace pour les populations de la plaine. Dans certains cas, les éboulemenis favorisent une dépressurisation rapide de certaines portions de magma encore chaud, ce qui déclenche de petites explosions sur les flancs du dôme. Des études géologiques oui révélé que ce type d’activité se succède de manière continue depuis le VIe siècle, avec une alternance de phases explosives et effusives qui modifient continuellement le relief et l’altitude du volcan. En 1672 une coulée pyroclastique provoqua la mort de 3 000 personnes. Depuis la fin du XIXe siècle, la plus grande période d’accalmie du volcan n’a duré que six ans, de 1924 à 1930, date à laquelle une reprise, violente, de l’activité a fait près de 1400 victimes. De 1972 à 1990, le volcan a traversé une période d’activité pratiquement ininterrompue, avec une accumulation continue de lave sur le sommet et des éboulements périodiques accompagnés d’émissions de flots pyroclastiques.
Le 22 novembre 1994, un éboulement de blocs incandescents surprit les habitants des villages du versant sud en plein travail et le bilan se chiffra par 63 morts et 500 blessés. En octobre suivant, un autre éboulement entraîna la mort de 41 personnes et fit 280 blessés. Menace sérieuse par son activité peléenne, le Merapi est également très dangereux à cause des coulées de boues (lahars) qui se forment lorsque les pluies diluviennes de mousson entraînent dans de véritables avalanches les éjections volcaniques mal conso-lidées des versants.

[tab:VIDEOS]

Vidéo : Les volcans en Asie: Indonésie

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les volcans en Asie: Indonésie

http://www.youtube.com/watch?v=LVitigd74lM [tab:END]

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié