/*

Les volcans en Europe: Italie

Vous êtes ici : Accueil » europe » Les volcans en Europe: Italie
Les volcans en Europe: Italie

ARTICLE

Etna

Activité volcanique prédominante. Strombolienne, coulées de lave, fumerolles. Généralités. Avec son diamètre de base de plus de 35 km et une altitude de 3 350 m, l’Etna est le volcan actif le plus haut d’Europe. Ses flancs sont constellés d’une myriade de cônes de scories formés lors d’éruptions latérales. Dans la partie sommitale, se trouvent quatre structures de cratères actifs : la Bocca Nuova, la Voragine, le cratère du nord- est et le cratère du sud-est, d’un diamètre de 200 à 250 m chacun.
La structure principale du volcan est la Valle del Bove, une dépression en forme d’amphithéâtre d’environ 4 km de large, située sur le versant oriental du cône et ouverte vers la mer. Elle s’est probablement formée à la suite d’un énorme effondrement qui aurait fait glisser dans la mer une bonne partie de la structure. L’évolution de l’Etna s’est faite eu trois phases principales. Durant le premier stade, de 300000 à 150000 ans, ont eu lieu de grandes éruptions sous-marines de magmas tholéiitiques qui ont mis en place des pillow-lavas que l’on peut voir actuellement près d’Aci Castello. La deuxième phase, de 150000 à 80000 ans, a vu s’édifier un grand volcan en bouclier, avec mise en place de basaltes alcalins et tholéiitiques. Enfin, au troisième stade, plusieurs stratovolcans formés de laves des différentes compositions (basaltes alcalins, hawaiites et mugéarites) sont nés par-dessus le volcan en bouclier préexistant. La plupart des éruptions historiques sont venue de fractures présentes sur les flancs du volcan. L’éruption de 1669 fut particulièrement dramatique : le 11 mars, une fracture éruptive de 2 cm de large et 9 km de long s’est ouverte sur le flanc méridional du volcan, générant de faibles épisodes éruptifs. Le même jour, une nouvelle fracture s’ouvre plus bas et la lave s’écoule légèrement au nord de Nicolosi, à seulement 800-850 m d’altitude, donnant naissance à une activité de type strombolien qui entraîne la formation des cônes de scories des Monti Rossi. Dans les jours suivants, une coulée de lave descend vers le sud jusqu’à Catane, submergeant les remparts et dévastant une partie de la ville avant de plonger dans la mer. A la fin de l’éruption, la surface couverte de lave est de 27 km². Depuis 1669, de très nombreuses éruptions se sont succédées, atteignant une fréquence d’au moins une tous les 2 ans depuis 25 ans. Normalement, l’activité de l’Etna est caractérisée par des phases stromboliennes suivies de coulées de laves issues des parties hautes du volcan et se répandant sur quelques kilomètres en aval. Ces coulées peuvent parfois atteindre les villages qui se trouvent sur les pentes du volcan, comme en 1928 où une coulée détruisit le village de Mascali.
En 1983, et encore plus efficacement en 1992, la Protection Civile a opéré deux interventions sur l’Etna pour tenter d’arrêter ou de dévier des coulées de lave qui menaçaient les villages de Nicolosi dans le premier cas, et de Zafferana Etnea dans le second. En décembre 1991, deux fractures s’ouvrent à la base du cratère du sud-est. L’une des deux se propage sur 1300 m le long du versant sud de la Valle del Bove. Après une brève phase d’activité en fontaine de lave, une coulée se forme à 2 200 ni d’altitude, déversant la lave à l’intérieur de la dépression avec un débit moyen de 15 à 30 m3 seconde. Il est vite évident que la lave peut atteindre la petite ville de Zafferana Etnea, à 9 km en aval. Début janvier 1992, m terre-plein est érigé dans la localité de Portella Calanna, à une altitude de 1060 m, ce qui retient le front de lave jusqu’au 10 avril où il déborde et gagne quelques jours les premières maisons du village. Une série d’interventions est alors réalisée dans la partie haute du champ du lave afin de diminuer l’alimentation de la colée d’en provoquer le ralentissement ou l’arrêt. Le 27 mai, le canal de lave est détourné à l’intérieur d’un chenal artificiel, à 2 000 m d’altitude, en en faisant exploser le remblai, reculant ainsi le front actif de la coulée plusieurs kilomètres. La nouvelle coulée ne fera plus que 2 km avant de s’arrêter définitivement, ratifiant le succès d’une opération jusqu’à présent unique au monde: le détournement de la lave par l’homme.

VIDEOS

Vidéo : Les volcans en Europe: Italie

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les volcans en Europe: Italie

http://www.youtube.com/watch?v=iew1Beto3Eo

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié