➔ Géographie et Géologie

Clivage et cassure

> > Clivage et cassure ; écrit le: 5 avril 2013 par La rédaction


De nombreuses gemmes se laissent fendre (cliver) selon une surface plane, suivant une ou même plusieurs directions. Le spécialiste parle de clivage, lequel est lié au réseau cristallin et aux forces interatomiques de cohésion.

Suivant la facilité avec laquelle une gemme se clive, on distingue les clivages parfait, facile ou imparfait. Une gemme ne pouvant se cliver est dite sans clivage.

Un plan de fracture suivant une surface de macle n’est pas un clivage, mais un plan de séparation.

Lapidaires et sertisseurs doivent tenir compte du clivage : une forte pression peut suffire à le provoquer. Il suffit souvent d’un petit coup ou d’une pression excessive lors d’un test. Un choc thermique (par exemple lors d’une soudure) peut provoquer dans une gemme, l’apparition de « glaces » (fêlures) suivant les directions du clivage, ce qui la fragilise au point quelle pourra se briser un jour selon ces amorces.


Facetter une gemme dont le clivage est parfait demande une virtuosité très appréciée des collectionneurs : les facettes d’une telle gemme doivent être obliques sur les directions de clivage, sinon la gemme pourrait se débiter en lamelles. Le perçage doit être effectué perpendiculairement au clivage.

Le clivage était autrefois utilisé pour couper un cristal de qualité gemme, ou pour en séparer une partie défectueuse. Ainsi, le plus gros diamant brut de qualité gemme jamais trouvé, le Cullinan de 3106 carats, fut-il découpé de cette manière en trois parties importantes et de multiples autres morceaux.

De tels cristaux bruts sont aujourd’hui plutôt sciés afin d’éviter les aléas du clivage, et d’utiliser au mieux la forme du brut.

On nomme «cassure» la surface irrégulière obtenue sur un cristal sous l’effet d’un coup. Elle peut être conchoïdale (à l’allure d’une coquille), inégale, lisse, fibreuse, grenue, esquilleuse, saccharoïde, etc.


La cassure d’une gemme est parfois une caractéristique d’identification, par comparaison avec celle du cristal brut. Ainsi la cassure conchoïdale est-elle, par exemple, typique de tous les quartz et gemmes vitreuses.

← Article précédent: Dureté Article suivant: Densité, poids et masse spécifiques


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles