➔ Géographie et Géologie

Les volcan en Europe: Italie

> > Les volcan en Europe: Italie ; écrit le: 16 mai 2012 par La rédaction


Stromboli

Activité volcanique prédominante. Strombolienne, coulées de lave, effondrements des flancs, fumerolles.
Généralités. Bien qu’étant d’une altitude inférieure à 1000 m au-dessus de la mer, le cône du Stromboli s’élève à plus de 3 000 m du fond marin. Le Stromboli est universellement connu pour avoir donné son nom à une catégorie d’activité explosive: l’activité strombolienne. Des bouches du cratère sommital, situées à environ 200 m sous la cime, se succèdent toutes les dix minutes des explosions qui projettent des scories incandescentes à des centaines de mètres de haut. La plupart de ces scories retombent autour des bouches, mais une partir dévale jusqu’à la mer le long du versant abrupt de la Sciani del Fuoco. Le Stromboli est dans cet état caractéristique d’activité persistante depuis presque 2000 ans, ce qui lui a valu le surnom de «Phare de la Méditerranée ».
L’île de Stromboli s’est édifiée au cours des nombreuses éruptions d’un autre volcan devenu à présent le rocher du Strombolicchio, dont l’activité volcanique s’est éteinte il y a environ 200000 ans. Par la suite, celle-ci s’est déplacée de 3 km au sud-ouest, entraînant l’édification progressive de l’actuel stratovolcan. Depuis 13000 ans, le cône a subi des transformations considérables.
L’activité éruptive a d’abord conduit à la construction de la partie sommitale de l’île, la cime Vancori, et a, par la mille, produit d’importantes accumulations de lave sur les versants nord-ouest [Timpone del Kuoco). Durant cette même période, au moins trois grands effondrements du flanc nord- ouest se sont produits, qui ont déversé dans la mer d’énormes masses de matériau rocheux. Ces effondrements sont tous survenus dans le même secteur ni ont donné naissance à la grande dépression de la Sciara del Fuoco, à l’intérieur de laquelle se déverse aujourd’hui lu presque totalité des matériaux éjectés par le volcan.
La Sciara del Fuoco est bordée de falaises abruptes de 300 m de haut, sillonnées de grands murs rocheux verticaux qui courent sur des centaines de mètres et sont constitués de dykes radiaux mis à nu par l’érosion. La dépression de la Sciara del Fuoco se poursuit sous le niveau de la mer jusqu’à une profondeur d’environ 600 m, devenant peu à peu un canyon sous-marin.
Outre l’activité normale strombolienne, on constate des éruptions effusives et des éruptions explosives paroxysmiques. Des coulées de lave allant jusqu’à la mer sont
émises en moyenne tous les dix ans ; la dernière s’est produite en 1985-86.
Les éruptions paroxysmiques, en revanche, sont des phénomènes explosifs extrêmement puissants, capables de projeter des blocs de roche et des fragments de magma à des kilomètres de distance, jusqu’aux zones d’habitation de la côte. C’est ce qui s’est produit lors de l’éruption de 1930, la plus forte du Stromboli au cours du XXème siècle.

Vidéo : Les volcan en Europe: Italie

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les volcan en Europe: Italie


← Article précédent: Les volcan Article suivant: Les volcans en Europe: Italie


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles