Les volcans en Europe: Italie

> > Les volcans en Europe: Italie ; écrit le: 16 mai 2012 par La rédaction modifié le 28 décembre 2018

Vulcano

Activité volcanique prédominante. Vulcanienne, phréatomagmatique, plinienne, coulées de lave, fumerolles.
Généralités. Vulcano est l’île la plus méridionale de l’archipel des Eoliennes, constituée de deux centres actifs à l’époque historique : le cône de la Fossa et le Vulcanello. La géologie de l’île peut être divisée en quatre structures volcaniques principales. L’ancien volcan, qui représente la partie la plus méridionale de l’île, est formé d’un stratovolcan régulier, tronqué par une surface plane appelée Vulcano Piano. Cette étendue viendrait du comblement partiel d’une structure de caldeira qui aurait englouti, il y a environ 100 000 ans, le sommet de l’ancien cône. Les reliefs qui forment la partie nord-ouest de l’île (Lentia), son constitués d’amas de lave: rhyolitiques émises il y a 15 501 ans. La caldeira de la Fossa est une deuxième structure d’effondrement située au nord-ouest de la caldeira du Piano e contenant le cône de la Fossa Vulcanello, péninsule septentrionale de Vulcano, est constituée d’une plate-forme de laves sur laquelle se dressent trois petits cônes pyroclastiques. L’émersion du Vulcanello remonterait à 183 av. J.-C. Aux VIe et XVIe siècles, d’autres éruptions ont entraîné la formation de cônes pyroclastiques plus jeunes et d’une petite coulée de lave. Le Faraglione, modeste relief de 65 m d’altilude près de Porto di Levante, est ce qui reste d’un ancien cône dont les produits pyroclastiques ont été profondément altérés par l’action des fumerolles.
Il existe de nombreuses descriptions depuis les époques grecques et romaines d’éruption survenues dans le cratère de la Fossa. La dernière remonte aux années 1888-90. Les éruptions précédentes sont caractérisées par une activité explosive plinienne et phréato- magmatique, avec production de nombreuses déferlantes basales et, d’une manière subordonnée, des coulées de lave. La plus récente de ces coulées est celle que l’on appelle des Pietre Cotte, dont il reste une langue d’obsidienne rhyolitique qui dévale le versant septentrional pour aller lécher les pieds du cône.
À la fin du siècle dernier, du soufre et de l’alun étaient extraits dans les zones de fumerolles du cratère. L’éruption de 1888-90 ne fit pas de victimes mais une pluie drue de bombes en croûte de pain et de blocs parfois de plus d’un mètre de diamètre dévasta l’endroit et causa l’arrêt de l’activité minière. Depuis 1960, le volcan garde une activité de fumerolles de vapeur et d’anhydride carbonique et, en plus petite quantité, d’anhydride sulfureux. Les fumerolles ont en général une température de 100 à 200 °C, mais on a pu constater par le passé des pointes jusqu’à plus de 600 °C (1924 et 1993).
En 1985,1988 et 1994, des séismes répétés, accompagnés du gonflement du cône de la Fossa et de changements dans la quantité, la température et la composition chimique des fumerolles, ont fait craindre une reprise de l’activité éruptive.

Vidéo : Les volcans en Europe: Italie

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les volcans en Europe: Italie

← Article précédent: Les volcan en Europe: Italie Article suivant: Les volcans en Europe: Italie


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site