Les volcans en Afrique: Congo

> > Les volcans en Afrique: Congo ; écrit le: 17 mai 2012 par La rédaction

Nyiragongo, Congo

Activité volcanique dominante : Hawaiienne, coulées de lave, lac de lave, fumerolles.
Généralités : Situé entre le Rift Albert, à la frontière de la nouvelle République démocratique du Congo (ex-Zaïre) et du Rwanda, le Nyiragongo fait partie de la chaîne volcanique des Virunga. C’est un stratovolcan de forme conique très régulière, avec de nombreux cônes adventifs sur les flancs et un cratère sommital de 1,2 km de diamètre.
Le Nyiragongo est l’un des rares volcans du monde dont le cratère abrite un lac de lave en fusion qui est resté actif pendant plusieurs dizaines d’années – de 1927 à 1977. Le 10 janvier 1977, une grande éruption fissurale vida le lac engendrant des coulées qui atteignirent 100 km/h et recouvrirent rapidement une zone de 20 km2, causant la mort d’une centaine de personnes. La vidange rapide du lac lui entraîna un effondremnt d’une partie du cratère ; l’eau s’infiltra entre les roches et entra en contact avec le magma, déclenchant une explosion hydromagmatique. La nuée de cendres et de vapeur atteignit 11000 m de hauteur. À partir du 21 juin 1982, le lac réapparut, mais, au mois d’octobre suivant, il était déjà solidifié. L’activité volcanique se manifesta de nouveau en 1994, mais aucune expédition ne fut organisée dans la région car les guerres ethniques du Rwanda voisin avaient bouleversé la situation politique, notamment avec l’arrivée de plus de deux millions de réfugiés qui avaient installé leurs campements au pied du volcan. Toutefois, un volcanologue italien, qui demeura dans la région en 1994-1995 pour le compte de l’ONU, parvint à prolonger la surveillance et à observer les signes d’activité. En novembre 1994, un cône de 50 m de hauteur s’était édifié à l’intérieur du cratère et il en sortait deux couliées qui formaient, toujours à l’intérieur du cratère, un petit lac de lave.
Entre mars et avril 1995, l’activité changea de manière non négligeable avec l’apparition de randes fontaines de lave. Cette activité s’acheva à la fin du mois d’avril, lorsque le cône initial disparut pour céder la place à une cavité. Ensuite, après une série de séismes qui ébranlèrent toute la région, l’activité du volcan se poursuivit de manière sporadique avec des éruptions qui duraient quelques heures et de succédaient à plusieurs jours d’intervalle. Entre avril et août 1995, un volume de lave estimé à 56 millions de m³ (soit trois fois celui de l’éruption de 1977) s’accumula à l’intérieur du cratère, élevant le fond d’une cinquantaine de mètres. À l’heure actuelle, le cratère ne présente qu’une activité fumerollienne.

Vidéo : Les volcans en Afrique: Congo

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les volcans en Afrique: Congo

← Article précédent: Les volcans en Afrique: Kilimandjaro, Tanzanie Article suivant: Les volcans en Afrique: La Réunion


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site