Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ Géographie et Géologie

Les volcans en Afrique: La Réunion

Vous êtes ici : » » Les volcans en Afrique: La Réunion ; écrit le: 17 mai 2012 par La rédaction

Les volcans en Afrique: La Réunion

Piton de la Fournaise, Réunion

Activité volcanique dominante: Hawaiienne, coulées de lave, strombolienne, fumerollienne.
Généralités: L’île volcanique de la Réunion, située dans l’océan Indien, à 700 km à l’est de Madagascar, doit son origine à la remontée d’énormes quantités de magma depuis le manteau à travers la croûte océanique en mouvement. Le magma accumulé sur le fond océanique a donné naissance à un volcan bouclier, dont la base mesure 240 km de diamètre pour une hauteur de 4 000 m, et qui culmine à 2 600 m au-dessus du niveau de la mer. L’île possède une forme elliptique, pour une superficie de 2512 km2 (70 km x 50 km), allongée dans le sens nord-ouest/sud-ouest.
Le volcan se compose de deux édifices distincts. Le piton de Neiges (3069 m), situé dans Ie secteur nord-ouest de l’île et qui en constitue l’ossature principale, est un vaste cône volcanique désormais éteint de 50 km de diamètre pour une pente moyenne de 5° à 10. Plus jeune et encore actif, le piton de la Fournaise (2 631 m) se dresse en revanche au sud-est , sa base mesure 40 km de diamètre et sa pente est inclinée de 10° en moyenne. Au sommet, la grande caldeira des Remparts abrite une seconde caldeira baptisée Enclos Fouqué, de 8 km x 13 km de large et de 200 m de profondeur vaste cuvette en U ouvert vers la mer. Les parois des deux caldeiras sont séparées par un plateau de sable volcanique (plaine des Sables). C’est à l’intérieur de la caldeira de l’Enclos Fouqué que se dresse le cône sommital couronné de deux cratères, le Dolomieu et le Bory, en hommage aux célèbres géologue et naturaliste français. Le piton de la Fournaise est sans conteste l’un des volcans les plus actifs du monde : au cours des cinquante dernières années, il a connu en moyenne une éruption tous les 14 mois et l’on a enregistré par ailleurs 160 éruptions depuis le XVIIe siècle. Ces éruptions sont généralement de type hawaiien, c’est-à-dire avec formation de fontaines et de coulées de lave extrêmement fluide qui peuvent parcourir de nombreux kilomètres avant de s’arrêter. Souvent, au terme de l’éruption, l’activité adopte le type strombolien. Dans la plupart des cas, ces éruptions durent de quelques heures à quelques mois, mais elles peuvent aussi se prolonger beaucoup plus longtemps.
C’est ce qui s’est produit lors de l’activité qui a débuté en juin 1985 et qui ne s’est arrêtée qu’en décembre 1988.
Après 1992, le volcan ne s’est pas manifesté jusqu’en 1998 lorsque, en mars de cette année, une nouvelle fissure éruptive s’est ouverte sur le flanc nord du cratère Dolomieu, libérant des fontaines de lave de 50 m de hauteur et des coulées qui ont atteint la mer. La composition de la lave varie entre les basaltes tholeiiques et les basaltes transitionnels : pendant les grandes éruptions, le volcan vomit cependant des laves riches en cristaux d’oli- vine appelés «océanites».



Vidéo : Les volcans en Afrique: La Réunion

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les volcans en Afrique: La Réunion

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles