Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ Géographie et Géologie

Les volcans en Amériques: Nicaragua

Vous êtes ici : » » Les volcans en Amériques: Nicaragua ; écrit le: 21 mai 2012 par La rédaction

Les volcans en Amériques: Nicaragua

Cerro Negra, Nicaragua

Activité volcanique dominante : Strombolienne, coulées de lave.
Généralités : Situé à 21 km au nord-esl de la ville de Léon, cl à 70 km au nord-ouest de Managua, la capitale du pays, le Cerro Negro fait partie du massif volcanique Las Pilas-El Hoyo el se dresse sur un alignement de volcans actifs orienté nord-ouest/sud-est, parallèle à la faille qui sépare la plaque océanique des Cocos et la plaque continentale des Caraïbes. D’autres volcans très actifs, lois que le Cosiguina, le San Cristôbal, le Telica, le Momotombo et le Masaya, font partie du même alignement, mais le Cerro Negro est le plus jeune el le plus actif. Sa première éruption date de 1850 et, depuis, le Cerro Negro enregistré de nombre autres avec émission de dix coulées de lave coulées, qui émergent d’une série de bouches éruptives ouvertes le long de fissures situées à la base du cône généralement accompagnées d’activités explosives de type strombolicn. Dans certains cas l’intensité des explosions est telle que l’on assiste formation de colonnes de gaz de cendres et de lapilli qui atteignent plusieurs kilomètres de hauteur et engendrent d’abondantes retombées matériaux pyroclastiques à plusieurs kilomètres de là. De telles éruptions ont eu lieu en 1968,1971 et en 1992. Cette année-là, l’éruption s’est accompagnée de panaches de cendres et de lapilli de 8 km de hauteur, et le volcan a également expulsé des blocs et des bombes de lave allant jusqu’à un mètre de diamètre qui sont retombés autour du cratère sur un rayon de 500 m. Emportées par le vent, les cendres sont allées arroser des régions situées à près de 20 km vers le sud-ouest. La phase éruptive, qui a commencé le 9 avril, a duré jusqu’au 14, puis l’intensité a diminué et les colonnes de cendres de 300 m de hauteur se sont élevées au-dessus du cratère. Le 15 avril, l’éruption était terminée.
Au cours des trois premiers jours de l’éruption, c’est-à-dire au cours de la phase la plus violente, les retombées de cendres endomma gèrent les et envahirent la ville de Léon ainsi que de nombreux villages, causant quelques 3 millions de dollars de dégâts, mais 10000 personnes ayant été évacuées de la zone la plus menacée, il n’y eut aucune victime jusqu’au 5 avril. L’accumulation des cendres sur les toits provoqua l’écroulement de nombreux édifices et 50 personnes trouvèrent la mort. Après 1992, une autre éruption eut lieu en mai-août 1995, avec production de colonne de cendres de plus d’un kilomètre de hauteur et une petite coulée de lave sur le côté est du volcan.



Vidéo : Les volcans en Amériques: Nicaragua

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les volcans en Amériques: Nicaragua

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles