/*

LA CARACTERISATION DES LAVES PAR LEUR TEMPÉRATURE

Vous êtes ici : Accueil » Géographie et Géologie » LA CARACTERISATION DES LAVES PAR LEUR TEMPÉRATURE
LA CARACTERISATION DES LAVES PAR LEUR TEMPÉRATURE

p21

Quelle fournaise!

le satellite SPOT 4 a réalisé de magnifiques images de l’île de la Réunion (figure ci-contre,en haut),sur  lesquelles on distingue bien le piton de la Fournaise (flèche blanche), le volcan actif de ce département de ce d’outre-mer situé dans l’océan Indien. Lors d’une phase éruptive du volcan (figure ci- contre, en bas ) des zones rouges ou orangées correspondent aux laves fraîchement (si l’on peut dire…) produites. ( au cas des satellites radar, il est inhabituel de faire fonctionner un satellite optique pendant: h ne voit à peu près rien. La lumière des étoiles et même de la pleine lune est très faible (souvenons-nous du bilan en photons — voir page 20 —, et prenons en compte le fait que la lumière de la pleine lune est 500000 fois plus faible que celle du Soleil!). Le cas des laves est cependant particulier car, du fait de leur  température, elles émettent leur propre lumière dans une longueur d’onde plus longue que celle du S sont plus froides, mais néanmoins détectables par les satellites en bande « moyen infrarouge .pour éviter aux laves la concurrence de la lumière solaire, le CNES a acquis des images de nuit, sur lesquelles on peut  distinguer les mêmes zones rouges ou orangées que sur l’image ci-contre en bas, mais sur fond noir …les feux de forêt sont un autre exemple où les images de nuit peuvent servir.

Le cas des laves est spectaculaire, car il existe très peu d’objets sur Terre dont la température est de plusieurs centaines de degrés. Dans les pages 94 et 98, les différents objets se distinguent par la variété de leur signature spectrale, qui leur permet de moduler les couleurs envoyées par le spectre solaire. Ces objets, dont la température varie de moins quelques dizaines de degrés à plus quelques dizaines de degrés, selon la zone de la Terre où ils se trouvent et selon la saison, ont également un rayonnement propre, tout comme le Soleil. Mais le maximum de rayonnement de ces objets beaucoup plus froids que la surface du Soleil se situe dans l’infrarouge dit «lointain», avec des longueurs d’onde de l’ordre de dix micrométres qui font plus rarement l’objet de mesures par satellites Le rayonnement propre de laves dont la temperature peut atteindre 700 °C correspond à des longueurs d’onde plus  courtes, de l’ordre de trois micromètres. Le rayonnement propre de ces objets est alors accessible  aux bondes«moyen infrarouge». Il est enregistré par le ceci même la nuit puisque ici on ne mesure pLus  la lumière solaire réfléchie, mais la lumière  directement émise par l’objet  chaud . lesignature spectrale spectrale specifique des laves permet également de les distinguer des outres objet dans les images prises de jour

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié