/*

Les éruptions volcaniques

Vous êtes ici : Accueil » Géographie et Géologie » Les éruptions volcaniques
Les éruptions volcaniques

ARTICLE

De tous les phénomènes naturels qui secouent notre planète, les éruptions volcaniques sont certainement parmi les plus spectaculaires, mais elles sont également parmi les plus dangereuses pour l’homme. Les quantités de matériaux émis et leur impact sur l’environnement varient énormément selon le type d’éruptions. Certaines éruptions rejettent plutôt tranquille ment de modestes volumes de matériaux sans grandes conséquences sui les milieux alentours. D’autres au contraire, en relâchant dans l’atmosphère d’énormes quantités de poussières et de gaz, provoquent de vrais cataclysmes qui perturbent sérieusement les climats, anéantissent la faune et la flore de régions entières et font subir à l’environnement des changements aussi imprévisibles que radicaux.
Ainsi que nous l’avons expliqué au premier chapitre, les éruptions volcaniques surviennent soit à la surface de la terre soit au fond de l’océan. La quantité de matériaux émis par les éruptions sous-marines est quatre à cinq fois plus importante que celle des éruptions terrestres. Pour ne citer qu’un exemple, il y a dans l’Océan Pacifique environ 1000 îles volcaniques mais on estime à plus de 55 000 le nombre de volcans sur les fonds. Selon les statistiques, 50 à 60 volcans continentaux et insulaires entrant en éruption tous les ans. Afin de bien comprendre les facteurs déterminants la dynamique éruptive, il est nécessaire de définir les éléments constituant un système volcanique. Un volcan est composé de trois parties fondamentales : la bouche éruptive ou gueule, la cheminée ou conduit et la chambre magmatique ou réservoir à magma. La chambre magmatique qui constitue le «moteur» principal du volcan se trouve dans la croûte terrestre sous l’appareil volcanique. C’est là que le magma se concentre et éventuellement se transforme avant de jaillir.
la profondeur, la forme et la taille des chambres magmatiques varient selon les volcans. En général, ces chambres se forment à l’intérieur de la croûte terrestre à plus de 3 à 4 km de profondeur, mais, dans certains cas, rares toutefois, on a pu vérifier la présence de couches stables remplies de magma à des niveaux beaucoup plus superficiels de l’appareil volcanique.
La cheminée est le passage par lequel le magma monte. Il convient de noter qu’en profondeur, la cheminée semble fracturée et prend la forme de tronçons allongés, alors qu’à des niveaux plus superficiels on pense qu’elle prend une forme cylindrique évasée vers le haut.
C’est de la bouche éruptive que les produits volcaniques jaillissent. Une éruption prend place lorsque le magma emmagasiné dans la chambre magmatique atteint un niveau de pression suffisant pour rompre la résistance mécanique des roches qui forment le toit de la chambre. En temps normal, une éruption n’amène à la surface qu’une partie du magma prisonnier dans la chambre.
On distingue alors deux sortes de phases d’expulsion du magma: les phases effusives et les phases explosives. La phase effusive consiste en un simple débordement par la bouche du volcan de magma dégazé et île coulées de lave. La phase explosive au contraire est caractérisée par la fragmentation complète de la masse magmatique et le rejet dans l’atmosphère de fragments de magma à haute température. De nombreuses éruptions sont uniquement effusives ou explosives mais la grande majorité des éruptions sont en fait caractérisées par une activité explosive accompagnée simultanément par des coulées de lave.

VIDEOS

Vidéo : Les éruptions volcaniques

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les éruptions volcaniques

http://www.youtube.com/watch?v=TuNzPJf_Llk

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié