➔ Géographie et Géologie

Les volcans en Amériques: Cascades – Etats-Unis

> > Les volcans en Amériques: Cascades – Etats-Unis ; écrit le: 19 mai 2012 par La rédaction


Rainier, Cascades

Activité volcanique dominante : Plinienne, dômes de lave, coulées de lave, coulées de boue.
Généralités : Avec ses 4 392 m d’altitude, le mont Rainier, visible par temps clair à plus de 150 km de distance, est le plus haut volcan de la chaîne des Cascades: Situé à un peu moins de 80 km du célèbre mont Saint-Helens, il est beaucoup plus vieux – déjà 730 000 années d’existence – et a été édifié par l’accumulation continuelle de laves émises par une cheminée centrale. Aujourd’hui, il est couronné de 27 glaciers qui rayonnent depuis la cime et dont l’épaisseur dépasse dans certains cas 17 m. Ce détail a son importance car il signifie qu’en cas de reprise de l’activité, l’énorme masse de glace se transformera en ri gantesque et impétueuse coulée de boue meurtrière (lahars) qui risque fort de dévaster les vallées voisines. Il y a 500 ans une éruption entraîna la fonte d’une quantité non négligeable de neige, ce qui déclencha à son tour une coulée de boue (baptisée Electron Mudflow) qui envahit la vallée du Pu yallup, éradiquant toute végétation sur son passage et engloutissant la rivière sous une couche de débris de plus de six mètres d’épaisseur. Les lahars semblent être une des caractéristiques du Rainier et l’on a relevé les traces d’une douzaine de ces phénomènes qui auraient eu lieu il y a 5600 ans, date à laquelle survint la coulée de boue la plus violente de l’histoire, Osceola Mudflow, qui s’abattit sur la vallée à une vitesse de 160 km/h et parcourut une distance de 100 km. L’imposant cône volcanique, que les Indiens surnomment «Tahoma», est formé d’empilements de lave à base d’andésite et de tuf. L’éruption explosive la plus récente remonte à 2 200 ans ; de type plinien, elle libéra une grande quantité de cendres et de ponces, dont une partie fut emportée vers l’est par le vent et l’autre retomba au pied du volcan pour former une nappe de ponces de plus d’une trentaine de centimètres d’épaisseur.
Au XIXe siècle, de petits éboulements survinrent en 1843, 1854, 1858, 1870, 1879 et 1882; et malgré leur faible importance, ces manifestations d’activité ont eu un impact assez fort dans le sens où elles ont alimen té de nombreuses légendes indiennes.
Les volcanologues estiment que le mont Ramier recèle un danger potentiel¬lement élevé, et qu’il est fort possible que la phase de repos actuelle soit interrompue par une éruption explosive de grande dimension.

Vidéo : Les volcans en Amériques: Cascades – Etats-Unis

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les volcans en Amériques: Cascades – Etats-Unis


← Article précédent: Les volcans en Amériques: Alaska – Etats-Unis Article suivant: Les volcans en Amériques: Cascades – Etats-Unis


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles