Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ Géographie et Géologie

Les volcans: Ijen, Kawah, Indonésie

Vous êtes ici : » » Les volcans: Ijen, Kawah, Indonésie ; écrit le: 18 mai 2012 par La rédaction modifié le 19 novembre 2014

Les volcans:  Ijen, Kawah, Indonésie

Ijen, Kawah, Indonésie

Activité volcanique dominante : Phréatique, lahars, fumerolles.
Généralités: Le Kawah-Ijen est situé dans l’est de l’île de java, dans le massif volcanique de l’Ijen, à l’intérieur d’une énorme caldeira de 16 km x 20 km, qui abrite un autre volcan actif, le Raung. Le cratère du Kawah-Ijen, dont le nom signifie « cratère vert » à cause de la couleur des eaux du lac sommital, possède une superficie de 0,4 km2 et des parois de 200 m de hauteur. Autour du lac, d’innombrables fumerolles brûlantes déposent de grandes quantités de soufre sur les roches et, sur les flancs du cratère, on distingue également des gisements de malachite. La récolte du soufre se fait au prix d’efforts surhumains et de risques extrê me : chaque porteur transporte environ 80 à 85 kg de soufre sur le dos le long d’un petit sentier de montagne jusqu’au village de Pal Tuding, à 4 km de là pour le vendre à une entreprise d’Etat. Les conditions de subsistance sont très dures et l’espérance de vie moyenne ne dépasse guère 30 à 40 ans. Toutefois, une grande partie des gaz volcaniques vient de dissoudre dans les eaux du lac ce qui rend celui-ci particulièrement acide, et l’on estime que les 38 millions de m³ d’eau renferment 1400 000 tonnes d’acide chlorique, 600 0011 tonnes d’acide chlorhydrique et 550000 d’acide sulfurique à une température moyenne d’environ 64 °C.
La première éruption connue fut observée en 1796 par un groupe de savants hollandais. D’autres eurent lieu en 1817, 1917,1936, 1952 et en 1993. Les éruptions, à caractère explosif, font déborder les eaux acides du lac qui provoquent à leur tour de véritables catastrophes écologiques. Pour limiter les dégâts, le gouvernement colonial hollandais a érigé sur le versant ouest du volcan un déversoir et une digue afin de mieux maîtriser le niveau et de faire baisser les eaux en cas d’éruption imminente. De temps à autre, l’énorme quantité de gaz volcanique qui se mêle à l’eau fait virer la couleur du lac du vert au gris. Il arrive aussi que le gaz hautement toxique, riche en acide chlorhydrique et en acide sulfurique, forme d’énormes bulles qui, en éclatant à la surface, transforment l’intérieur du cratère en un piège mortel: en 1976, un tel événement causa la mort de 49 mineurs qui récoltaient du soufre et, en 1989, 25 autres succombèrent des effets du gaz.



Vidéo : Les volcans en Asie: Indonésie

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les volcans en Asie: Indonésie

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles